Superbe victoire de nos cadets face à Grigny !!

Ce samedi nos cadets se sont imposés face à Grigny sur une large victoire.

 

En ce bel après-midi du 20 octobre nos cadets se sont rendus à Grigny avec leurs éducateurs et l’ensemble de leurs supporters venus les encourager avant les vacances.

 

Les première année ont fourni une très belle prestation !

 

 

Ce fut l’occasion pour leurs coachs de tester de nouvelles combinaisons. Et visiblement cela a porté ses fruits puisque nos jeunes se sont imposés 62 à 17 !!

Une magnifique journée pour une superbe victoire.

Félicitations à vous !

 

N’oubliez pas de noter dans vos agendas, le programme qui vous attend pendant les vacances de la Toussaint :

 

Programme de la semaine 22 Octobre au 28 Octobre 

 

Les première année (2004) seront en sélection avec le Val de Marne

Bonne chance à vous les gars !

 

Programme de la semaine 29 Octobre au Novembre 2018

  • Lundi 29 Octobre

Crossfit aux horaires habituels à savoir 19h (20h impérativement en place) à PIRONI.

 

  • Mercredi 31 Octobre 

Entraînement aux horaires habituels.

 

Vos éducateurs et dirigeants

Match amical pour nos Loisirs face aux Templiers Briards

Ce soir nos Loisirs recevaient sur leurs terres à Pironi, l’équipe de Combs-la-Ville.

A l’heure où certains finissent de dîner, la soirée ne fait que commencer pour nos Loisirs.

 

 

 

 

Tous les joueurs sont arrivés, en tenue et s’apprêtent à faire leur entrée sur le terrain.

 

 

 

En raison d’un net déséquilibre au niveau de l’effectif du RCPB, certains Templiers Briards n’ont pas hésité à enfiler le maillot bleu et se prêter au jeu.

 

 

 

Ça y est le match est lancé !

 

Après de très belles séquences de jeu, et malgré une mince défaite (2-4) nos Briards ont su, tout au long de ce match, encaisser les coups, en rendre et surtout construire leur jeu.

 

 

 

 

Ils ont également pu compter sur le soutien infaillible de leurs supporters(rices) venus les encourager alors même que certains préparent un match demain …

 

Une belle preuve de solidarité pour nos jeunes envers leurs éducateurs !

 

Le match se termine par la traditionnelle haie d’honneur, un beau moment qui illustre les valeurs de ce sport.

 

Un symbole d’autant plus fort lorsque l’on connaît l’histoire entre ces deux clubs.

 

A l’heure où s’écrivent ces lignes, nos joueurs profitent d’une 3ème mi-temps bien méritée dont seuls les rugbymen ont le secret.

 

Ainsi s’achève une belle rencontre amicale et la fin de la semaine autour du traditionnel banquet …

 

Un grand bravo à l’ensemble des joueurs pour cette belle rencontre et bon weekend à tous !

Entraînement costumé pour nos Briardes : frissons et fous-rires garantis !

Le soleil est couché depuis un moment, les cadets poursuivent leur séance quand soudain, une scène étrange commence à se produire à Pironi …

De drôles d’accessoires, pas vraiment adaptés à la pratique du rugby, commencent à faire leur apparition : chapeaux, perruques, tutus, masques et maquillage pas vraiment discret arrivent dans les vestiaires !

Visiblement, ce dernier entraînement avant les vacances de la Toussaint ne va ressembler à aucun autre !

Et pour cause, nos Briardes ont en effet, décidé de fêter Halloween avec un peu d’avance. Et le moins que l’on puisse dire est que cette soirée fut sacrément originale !

Petite photo de famille avant      l’entraînement.

Costumes et crampons enfilés, rien de tel qu’un petit tour de terrain habituel pour se mettre en jambes et se raconter les évènement de la semaine (on ne se refait pas !).

Ça y est le programme est lancé. Ce soir ce sera match !

Nos féminines sont alors réparties en deux équipes distinctes, assez facile à identifier :

  • d’un côté celle des “dégueulasses” dont la quasi exclusivité des membres sont des cousines de la famille Adams ;
  • de l’autre celle des plus softs, qui quant à elle, comporte des personnages en tout genre et surtout hauts en couleurs ! Des animaux comme un zèbre, un poisson ou encore une girafe ; un diablotin ; un shérif coloré et lumineux ; un pilote de rallye ou encore un Chevalier.

Un match détonnant !

Finalement pas besoin de chasuble !!!

Entre deux passes et des chutes de perruques et autres accessoires, les Briardes ont su mettre en place et construire au fur et à mesure leur jeu.

 
 Cette équipe à vraiment de grands atouts et un véritable potentiel pour réussir. Le tout renforcé par une belle complicité.

Cette préparation est essentielle en vue des matchs amicaux prévus prochainement par l’équipe dirigeante.

 Le premier de ces matchs aura lieu le vendredi 9 novembre à Athis-Mons.

Venez les encourager elles ont besoin de vous !

 

Fin de l’entraînement, il est l’heure pour l’équipe de faire un point sur le niveau de jeu, les petits réglages à effectuer à la rentrée et de ranger le matériel.

Place à la 3ème-mi temps en présence de Monsieur le Président venu assister à l’entraînement !

Bravo à toutes d’avoir joué le jeu et bonnes vacances à nos Briardes et leurs éducateurs !

Résumé du plateau des U14 du samedi 13 octobre

C’est sous un soleil estival sur la pelouse yerroise que notre équipe a parfaitement débuté la phase de poule à XV.

2 victoires sans conteste 71 à 5 contre Ballancourt et 57 – 0 contre GIF
La rencontre contre Ballancourt n’avait pas débuté depuis 10 s que notre second centre finissait sa course au milieu des perches pour inscrire le premier essai d’une longue série.
A la fin de la première mi-temps le score était acquis grâce à de nombreux exploits individuels.
Le début de la première mi-temps contre GIF est plus compliqué, nos jeunes buttent contre une défense de fer. Les joueurs prennent leur responsabilité et notre métronome au pied Tristan décide de convertir une pénalité afin de débloquer le planchot…..
Cette prise du score enclenche le mouvement et à la mi-temps nous tournons devant avec 20 pts d’avance.
L’encadrement profite de ces belles avances pour lancer les remplacements et donner du temps de jeu aux débutants.
Les coachs insistent pour que le jeu de passes et de mouvement soit intensifié durant les secondes périodes.
Piqués au vif en début de seconde mi-temps contre Ballancourt par un essai encaissé rapidement, les joueurs ne lâchent plus rien en défense  à l’image de Marlon et Joseph qui gagnent plusieurs duels.

Les passes deviennent plus précises, de la vitesse, des courses qui convergent les essais s’accumulent…..
Bravo rien à redire sur le sportif la performance est là, ces 2 victoires valident le premier bloc de travail effectué depuis la fin août.
Gardons les pieds sur terre et la tête froide notre prochain déplacement en Terre Boulonnaises devrait être bien plus solide.
Vos éducateurs

Résultats du weekend

Retrouvez tous les résultats du weekend des 13 et 14 octobre.

Convivialité et 3ème mi-temps dans la bonne humeur pour nos Loisirs et leurs amis les P’tits Gris !

Le weekend avait démarré fort avec nos Loisirs qui se déplaçaient à Ozoir-la-Ferrière. Face aux P’tits Gris d’Ozoir, nos loisirs se sont inclinés mais rien de telle qu’une excellente choucroute pour se consoler. N’est-ce pas messieurs ? L’ambiance fut chaleureuse comme toujours ! 

Un après-midi ensoleillé et des sourires radieux pour nos petits de l’EDR

Pour ce qui concerne la journée de samedi, on commence par l’EDR qui se rendait à Combs la ville pour le premier plateau de la saison.

Nos U6/U8 prennent la pose avec leurs éducateurs

 

Encore un bel après-midi ensoleillé dont ont pu profiter nos joueurs !

Nos rugbymens ont produit du jeu dans le respect des règles et ce malgré leurs nombreuses modifications.

La concentration était de mise pour nos U10

 

 

 

 

Tel fut l’objectif de cette rencontre. En outre ils ont pu marquer de nombreux essais et se sont vraiment fait plaisir !

Les U12 en pleine action !

 

 

Merci au club de Combs la Ville qui a su les accueillir avec convivialité et bravo à l’ensemble des éducateurs et dirigeants pour ce bel après-midi de rugby.

A noter : il n’y aura pas d’entraînement ce samedi pour l’école des U6 à U12. Bonnes vacances à vous !

 

128 points en deux matchs pour nos U14 !

Cette journée radieuse fut également faste pour nos U14 qui, en deux matchs ont inscrits pas moins de 128 points !!

 

 

 

Le moins que l’on puisse dire est que le premier brassage à XV de cette équipe d’entente fut une totale réussite avec deux magnifiques victoires.

La première avec un score de 57 à 0 face à Gif-sur-Yvette et la seconde face à Ballancourt sur un score final de 71 à 5.

 

Nos cadets mènent la danse même à X !

Victoire également du côté de nos U16 face à Rosny (44 à 0).

 

Voilà qui devrait les mettre en confiance …

On notera également la présence des Juniors venus les encourager lors de cette rencontre.

Bravo messieurs pour cette magnifique preuve de soutien !

 

Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends – Mandela

 

 

Premier match à Pironi pour nos Juniors.

 

 

 

Malgré les encouragements des cadets venus leur rendre la pareille et les nombreux supporters présents en ce dimanche matin, nos Juniors n’ont pas su arrêter leurs adversaires de l’UBM (27 à 10).

 

 

Ce nouveau groupe composé des joueurs du ROY et du RCPB doit encore prendre ses marques.

 

 

Petit moment de répit bien mérité, pendant les vacances avant de travailler votre cohésion d’équipe dès la rentrée avec vos entraîneurs ! Allez messieurs, on y croit.

 

Félicitations à l’ensemble des dirigeants, des éducateurs et des joueurs du RCPB et de leurs adversaires pour ces belles rencontres !

 

Résumé très subjectif du match amical du 13 Octobre à Combs-la-Ville

On dénombre, à mon sens, deux façons de se prendre un bus.

J’ai bien dit de SE prendre un bus ; pas prendre un bus, attention…

En l’essence, quand on se mange un bus, soit on vient s’emplafoner dedans, soit c’est le bus qui vient vous déchirer le chicon.

Alors, entendons-nous bien : les conséquences d’une telle rencontre diffèrent évidemment de la plus bénigne à la plus tragique ; mais le dénominateur commun des deux méthodes sera que dans la plupart des cas, après la collision en question : vous n’avancerez plus.

Sauf bien sûr vous êtes vous même un tank ou un autre véhicule de cet acabit ; mais ne pinaillons pas ! Déjà que la brièveté n’est pas mon fort…

Bref, pour en revenir au bus, samedi dernier (le 13) nous avions match. Et notre match a tourné à une sorte d’édifiant carambolage où nous nous sommes tour à tour essayé aux deux façons de se frotter au dit bus.

La chose s’avère d’autant plus cocasse que, paradoxalement, samedi, pour le déplacement à Combs, nous n’avions justement pas sollicité de car.

Peut-être que justement, les garçons en ont ressenti l’absence ?  Peut-être aussi leur a-t-il manqué cette sorte de communion entre copains lors du trajet où, inconsciemment, les joueurs resserrent les liens en prévision des rudoyantes rencontres ? En tout état de cause, leur bus, ils l’ont cherché pendant tout le match, soit en allant s’empaler dans le mur défensif opposé, soit pour prendre plein fer les gros adverses.

 

Je rétropédale un tantinet, pour tout remettre dans son contexte.

Samedi 13 Octobre, on jouait à Combs-La-Ville.

Le terrain:  

Magnifique, les lignes bien tracées, gazon superbe. L’anti-Pironi, quoi…

Le climat:

Tout pourrave pour jouer au rugby, sauf si tu viens de Toulon, évidemment ! Une chaleur à t’étouffer les personnes âgées. Je vous parie que jamais Webb-Ellis auquel on attribue la paternité de ce jeu (à Rugby, justement) n’avait imaginé que son invention puisse faire florès dans des pays si tropicaux. Déjà qu’il n’est pas sûr qu’il ait vu d’un bon œil que son sport se soit exporté par-delà la Manche…

L’Accueil: 

Parfait ! Buvette bien achalandée. A la fin, les éducateurs ont le droit à la bière gratuite.

 

Voilà, vous l’aurez compris depuis Septembre : le samedi, c’est rugby !

 

Vous parents, on vous laisse le dimanche !

Gardez plus ou moins le reste de la semaine, mais pour le premier jour du week-end : il est à nous !

A la rigueur, vous aurez le droit de prendre votre soirée après 18 heures, faites la grasse-mat si ça vous chante, mais entre 12 heures et 6 heures, vos mômes appartiennent à une cause supérieure qui les invoque, les accapare et avec un peu de chance, les essore (quand elle ne les étrille pas).

Cette raison supérieure est incarnée par Coach Riou, Fred, La Dolle et Bibi.

Je sais ce que vous allez dire, au visu de nos tronches de bons apôtres, le substantif « raison »  n’est peut-être pas totalement pertinent.

Probablement pas. Mais bref : on vous prend vos mômes, estimez-vous déjà heureux qu’on vous les rende. On s’y est attaché !

 

A part ça, on a joué un match.

Pas qu’un en fait.

 

On a commencé par le jeu à toucher 5 v 5, sur trois demi-terrains, la troupe divisée en 3 groupes figés.

 

RCPB1

Capitaine : Jocelyn

RCPB2

Capitaine : Sofiane

RCPB 3

Capitaine : Gurwan

Lorenzo

Mathys

Mady

Donatien

Axel

Nathan

La Hussette

Maxime

Cédric

Ito

Ruben

Noé

Shanghai

Julien

Lucas

 

Résultats (dûment enregistrés par Jocelyne, probablement qu’elle se méfie de ma propension à broder)

RCPB1 : 3 – Combs1 : 0

RCPB2 : 7 – Combs2 : 5

RCPB3 : 4 – Combs3 : 2

 

Secondes mi-temps

RCPB1 : 4 – Combs1 : 2

RCPB2 : 7 – Combs3 : 1

RCPB3 : 2 – Combs2 : 3

 

Là, après ce que tu as vu de part et d’autre, tu te dis : si ça continue comme ça, on va les bouffer ! Clairement, en termes de vitesse et de circulation du ballon, on maîtrisait mieux le sujet du toucher. A noter entre autres un festival de Nathan, la Hussette et d’Ito qui ont marqué 14 essais à eux trois ; au point de décourager l’adversaire en seconde mi-temps. Il est vrai que Nathan venait de conclure une action par un petit lob.

La leçon : toujours se méfier de ses premières impressions.

 

Le retour de bâton n’allait pas tarder à tomber. D’ordinaire à Combs, c’est plutôt orienté sur le velu façon fourrure ours polaire.

On  va vite constater cela lors des parties de jeu au contact à 5.

Tout de suite, une autre affaire, là ! Finies les bisounourseries du toucher à deux mains. On te remise tout ça au placard et puis BAM viens-y donc : là, Combs, ils causent !

 

Résultats : Jeu au Contact 5 v 5

RCPB1 : 4 – Combs1 : 0

RCPB2 : 2 – Combs2 : 5

RCPB3 : 2 – Combs3 : 6

 

A noter néanmoins l’excellente prestation générale de notre équipe 1, pas très débutante en fait qui ont clairement dominé leur sujet. C’est sûr qu’avec Mathys, Lorenzo, Madi, Jocelyn et Axel, la chose était bellement emmenée, d’autant plus avec Donatien, très concentré et volontaire pour son baptême en Ovalie.

Pour les joueurs plus confirmés, probablement un peu trop confiants après leurs victoires au toucher et, les épaules guère apprêtées à un ferraillage démentiel, ils ont pris une belle trempe contre deux équipes précédemment étrillées et plutôt décidées à remettre les pendules à l’heure.

 

Du coup, le match 10 contre 10 (au contact ; jusqu’en Janvier, il faudra s’y faire) s’avançait sous de toutes autres auspices.

Alors, sous l’œil de notre directeur, venu nous encourager tout spécialement, nous avons donc composé Coach Riou, la Dolle et moi-même avec l’infernale valse des remplaçants ; consistant à changer à peu près un gamin toutes les deux minutes de façon à faire jouer tout le monde, plusieurs fois.

 

Le rendement n’a pas trop pâti de mes dépatouillages et le crédit en revient évidemment à nos joueurs, parce que pour dire vrai, pour ma part, j’ai pataugé tout l’après-midi à calculer qui était sorti et qui n’était pas rentré et voir qui était resté combien de temps sur la touche.

 

A leur crédit, nos joueurs, secoués par les défaites au 5 contre 5 se sont remis la tête à l’endroit.

Emmenés par une ligne gaillarde constituée de Sofiane, Nathan, Gurwan, Shangaï, Cédric, Max et Luka, ils ont rendu la monnaie de leur pièce à un adversaire au jeu globalement plus frontal qui a – pour le coup – trouvé à qui parler.

C’est là qu’intervient mon histoire de bus.

Ça a fait BIM de part et d’autre.

Un beau lousinage généralement central a résulté de ces joyeusetés.

Il me semble que nous y avons proposé un peu plus d’envolées que l’adversaire, écartant davantage le jeu vers les ailes, quitte à parfois balayer en essuie-glace le terrain d’une touche à l’autre.

Mais, en face, le bus était particulièrement long et prenait beaucoup de place.

 

0 – 0 à la mi-temps.

 

Hélas, on revient de la pause en configuration portillon saloon. On recule de trente mètres. Sofiane vient remettre de l’ordre dans tout ça. Puis Gurwan. Puis Shanghai. Puis Nathan. Max et Luka y vont de leur don à la science. Probablement que Cédric aussi… Bref on se retrouve sur nos cinq mètres.

Coup-franc.

Combs sans trop chercher la difficulté, foncent tout droit et profitent de l’open bar pour ouvrir le score malgré une honorable pantomime de plaquage en poursuite d’un certain joueur de première année plutôt blondinet.

Belle opération « porte ouvertes » : rien à dire.

 

Les garçons ont tenté de se remettre en selle tout le reste de l’après-midi, sans trouver la faille.

Ce n’est pas faute d’avoir vendangé des occasions, toutes particulièrement bien construites, notez-bien. Il s’en est fallu de très peu pour ne pas en aplatir trois ou quatre, une petite gourmandise sur les deniers mètres, justement là où tu vois l’essai et que t’en oublies le copain en soutien intérieur pour aller t’enfermer contre la touche. Cédric l’a frôlé, l’essai. Lorenzo et Madi ne sont pas passé loin, Nathan non plus, Ito y a presque envoyé Axel.

Celui qui est passé le plus proche d’inscrire ce ❌ d’essai qui aurait vraiment relancé le match : c’est Ruben. Placé à l’aile, il se trouve idéalement lancé par Noé et Shanghaï. Le voila parti comme un goéland. Il cadre et déborde son vis-à-vis, justement un joueur avec lequel était en bisbille. Finalement l’autre arrive à le rattraper et le forcer en touche. Un joli nom d’oiseau fuse. Notre Ruben y laisse ses nerf. L’autre y gagne une jolie trace de main sur la joue. L’arbitre, excellent, sort tout ce petit monde sans chercher le pourquoi du comment.

Chaque équipe vient soutenir son fautif. Scène assez croquignole, mais pas essai, quoi !

Combs, un peu plus rugueux que nous, et surtout plus concentré en défense, ont tenu bon.

A un moment, même, peut-être par émulation, ils ont cherché à nous imiter pour écarter le ballon et viser le petit ailier, là-bas, tout seul le long de sa ligne de touche.

Manque de pot, le petit ailier : c’est Jocelyn, nom de famille, Combs (la chose ne s’invente pas). Jocelyn te l’a retourné comme un crêpe, leur attaquant. Il était chez lui, le Jocelyn !

Je vous laisse imaginer la mine ravie de Coach Riou devant ce beau bichonnage effectué dans les plus pures règles de l’art.

Alors, pas bête, les locaux ont tenté sur l’autre côté. Julien opérait alors. Malgré un gabarit plutôt similaire, Julien ne s’appelle pas Combs, ce qui ne l’empêcha pas d’apprécier le gazon autochtone et d’y amener tout aussi sèchement son vis-à-vis probablement trop confiant.

 

Finalement, par découragement ou manque de concentration, on se remet en mode portillon de musée (ceux qui tournent tout seul sans même que t’aies besoin d’y mettre ton ticket) on rate trois plaquages et malgré une bonne position, on prend un essai idiot à zéro passe, sur une contre-attaque largement évitable, malgré le retour de Mathys (qui, lui – soit dit en passant – n’a pas fait semblant).

 

Solde :

COMBS 2 – RCPB 0

 

CONCLUSION :

Résultat ballot et pour tout dire, un peu frustrant.

Mais pour retenir le positif : un très bon apprentissage pour nos débutants qui se sont frotté à du rugueux comme on en retrouvera lors des phases régulières de la saison.

Il va falloir certes travailler l’animation défensive, mais en attaque, nous pouvons témoigner de beaux mouvements qui n’ont peut-être pas abouti ce samedi, mais sur lesquels nous autres les coachs, pouvons indéniablement bâtir.

Aussi un jeu au pied plutôt judicieux incarné par Shangaï, Nathan et dans la moindre mesure Ito, mais duquel (on parle du jeu au pied) il ne faudra pourtant pas abuser.

Et puis surtout : on note chez cette équipe un certain tempérament, une envie collective de se serrer les coudes, assez inédite surtout par rapport à l’année dernière, et qui présage de beaux lendemains pour ce groupe de garçons.

 

LE PARENTOMETRE

Vous étiez nombreux à venir nous encourager samedi dernier.

Un énorme remerciement à tous.

Clément 3, son plâtre et son papa nous ont fait le plaisir de leur visite. Les Barrié sont venus en famille ; ainsi que les parents de Donatien, les Boularand et les Ferreira. M. Huss était de la partie, même si son filou de marmot n’a pas réussi sa spéciale (interception et essai après remontée de tout le terrain).

 

Pour ce premier parentomètre : une seule marque.

 

Seconde mi-temps, Combs monte une quille. A la réception, Ito s’est placé à l’arrière. Soleil dans les yeux, vent, coup de pied particulièrement bien tapé (même si Nathan n’en était pas l’auteur) allez savoir… Bref, le ballon rebondit traîtreusement devant lui sans qu’il puisse le toucher, il essaye de s’en emparer à nouveau, non, décidément ça veut pas !

Et la marée noire lui arrive sur la mouille.

Alors BAM, sans plus tergiverser, il te larde un bon gros coup de tatane rageur là-dedans histoire de dégager la gonfle, (mais aussi pour se venger du ballon soyons honnête ; pas que ça serve à grand chose, me direz-vous, mais ça soulage toujours !)

Manque de pot, le long de la touche, patientait tranquillement monsieur Barrié.

Le ballon dégomme M. Barrié.

Enfants 1 – Parents 0.

 

Parentomètre à suivre.

 

C’est bon : Coach Riou leur a expliqué la nouvelle règle du passage en force.

 

Julien Pomel

Résumé très subjectif du match du 6 Octobre 2018 contre Créteil Choisy

Alors, pour tous ceux qui nous rejoignent cette saison (et ils sont nombreux ; pour faire vite, on va les énumérer rapidos : les parents de Mady, Clément 3, Donatien, Timéo, Titouan, Axel, Lilian et Nolan, ainsi que les revenants Mathys et Lorenzo), nous rappelons que chaque match joué par le RCPB, le club de votre petit donc, fait le sujet d’un résumé de l’un des éducateurs présent au match ; histoire que vous sachiez (notez l’utilisation du subjonctif, une maîtresse d’école qui lit ces lignes appréciera) comment s’est déroulée l’après-midi de votre enfant, pour peu que vous n’eussiez pu y participer.

 

Il n’est pas superflu non plus de préciser aux parents nouveaux et peut-être néophytes un petit glossaire qui aidera à éclaircir ces lignes par trop souvent absconses.

 

On commence donc avec les définitions :-

 

RUGBY

Jeu de ballon oval auquel vous avec inscrit votre enfant, qui va vous bouffer tous vos samedis et une bonne partie des mercredis, sans parler de l’incessant harcèlement des messages whatsApp et autres emails consistant justement à organiser lesdits samedis et mercredis.

Le jeu, sommes-toutes assez simple, est compliqué par le fait qu’il se joue à l’encontre des instincts naturels de l’homme. Pour assaisonner le tout, des générations de sombres abrutis se sont échiné à le complexifier par le biais d’une palinodie de règles absurdes et la plupart du temps contradictoires ; elles-mêmes régulièrement méconnues voire incomprises de l’arbitre, qui en conséquence, les interprète à sa guise (quand il s’agit d’un bon arbitre) ou à sa fantaisie quand il s’agit de votre serviteur.

Les adeptes s’y adonnant depuis longtemps, des gens re-forgés au rebours des instincts naturels de l’humain donc, sont appelés les rugbymen.

Après un certain temps, vers 15-16 ans à peu-près, ils se déplacent en meute qui peut se révéler pénible en fin de soirée ; surtout quand ils sont originaires de îles pacifiques, mais pas que…

Les toulonnais par exemple ne donnent jamais leur part aux chiens, et attendent rarement la fin de soirée pour embêter le monde. Sans parler des Catalans ; mais eux c’est surtout sur le terrain qu’on les trouve désagréables.

C’est vers ces très sains standards que Coach Riou, Fred, La Dolle et moi-même tendons à former votre progéniture.

 

MATCH

Partie de rugby à laquelle participe vos enfants. En U12, elle dure à peu près 15 minutes par mi-temps. Les équipes sont divisées en 10 joueurs chacune pour le jeu normal, à 5 pour le jeu à toucher. D’une manière générale, les futurs rugbymen n’aiment pas jouer à toucher par ce que, déjà, ils préfèrent se mettre sur la mouille. Les éducateurs ne les découragent pas toujours.

 

ARBITRE

Le gars sur lequel tout le monde crie autour du terrain mais auquel le rugbyman n’a pas le droit d’adresser la parole. S’il vous plaît de rappeler cette règle importantissime à Nolan.

 

PIRONI

Terrain de Villecresnes. Probablement un ancien marécage. Abrite une variété rare de moustiques hargneux et voraces qui vous laissent comme des morsures d’araignée sur les jambes. En outre, le terrain s’engorge par lui-même d’une manière aléatoire, même par temps sec. D’ordinaire, son point d’engluement préféré demeure la flaque au milieu du terrain, pile à l’endroit où le botteur est sensé effectuer son drop pour l’engagement. On trouvera l’adjectif “Pironien” pour qualifier les caprices de ce pré.

 

MAILLOT

Le notre est bleu. On se fiche des autres sauf s’il vient de Clermont.

Vous pouvez en acheter un exemplaire si vous vous adresser à Jocelyne.

 

TEMPS PARFAIT

Se dit de la météo quand elle offre un climat idéal pour la pratique de ce sport. A comprendre, une petite bruine rafraîchissante qui a l’avantage d’humecter la pelouse et surtout de rendre le sol plus mou à l’impact.

Le rugby a été pensé, conçu et élaboré pour ce type de frimas.

 

Pour l’histoire, ce sport fut inventé en Angleterre de l’avant Global Warming dans la ville éponyme de Rugby qui se trouve elle-même dans les Midlands. Pour ceux qui ont lu le Seigneur des anneaux, il s’agit du modèle de la Terre du Milieu. D’ailleurs il n’est pas exclu que Sauron y habite encore. Les Midlands accomplissent tous les clichés éculés dont les gens d’eau delà la Manche ont affublé la Perfide Albion. Il y pleut la plupart du temps et on y mange particulièrement mal. Par contre, pour compenser, et comme le Seigneur n’est pas injuste, ils ont des pubs magnifiques et ses habitants sont capables de tenir les belges à la vidange systématique des pintes de bière.

Les jeunes filles n’y sont pas précisément belles et pour peu qu’elles le soient, leur accent leur interdirait d’ailleurs toute idée de charme. Par contre elles vous boiront sous la table. Je le sais je l’ai fait. Et refait. Et re-refait. Jamais gagné à ce jeu-là ! Du coup, j’ai épousé une française.

 

LITOTE

Figure littéraire que vous ne rencontrerez jamais dans ces pages.

 

JOCELYNE

Sans elle on est perdu.

Prénom plus ou moins synonyme de « divinité omnisciente et sachante » pour les éducateurs du RCPB.

 

RESUME

Appellation particulièrement relative par laquelle les éducateurs retracent les matchs de vos enfants. D’habitude, pour peu que vous les lisiez en entier, ils vous prendront plus de temps que le match lui-même. En vérité, vous feriez mieux de venir voir jouer les marmots. Ça ira plus vite.

 

Voilà.

Vous voici armés pour comprendre à peu près de quoi il retourne.

 

Donc, samedi 3 Octobre, après un entraînement commun avec le RCCC (Rugby Club Créteil Choisy, habituez-vous tout de suite à l’utilisation permanente et systématique des acronymes au rugby ou alors vous risquez de galérer toute l’année) nous décidons d’étrenner la saison par un petit match au contact à 10 contre 10.

 

Lieu : Pironi

Temps : Pas parfait. Plutôt chaud.

Terrain : Pironien, ensablé vers le milieu, mais absence de moustiques.

 

Pour imiter Choisy et comme nous sommes des gens peu contrariants, nous divisons notre petite horde en deux équipes.

L’équipe Non Profilée qui regroupe tous les débutants.

Lilian, Mady, Axel, Titouan, Nolan auxquels nous avons adjoint Matthys, Lorenzo, Julien, Ruben et Jocelyn.

Puis une équipe Profilée dans laquelle on case tous les autres.

Noé, Sofiane, Clément Shanghai, la Hussette, Axel dit Ito (pour ne pas le confondre avec l’autre Axel), Cédric, Gurwan, Maxime, Luka et Nathan.

 

Résultats :

Équipe Non profilée RCPB vs Équipe Non profilée RCCC : défaite 1 essai à 2

Équipe Profilée RCPB vs Équipe Profilée RCCC : victoire 5 essais à 0

 

Une belle mise en bouche pour nos débutants qui n’ont pas démérité malgré la défaite.

Après coup, notre Nolan – beau gabarit s’il en est – aura trouvé l’équipe adverse « rageuse » ce à quoi, guère compatissant, l’éducateur aura répondu : « bienvenue au rugby ! »

Matthys avait entamé les hostilités d’emblée par un essai à 0 passes, après arrachage de ballon, remontant tout le terrain le long de la ligne de touche avec ses grands compas qui ont laissé aussi bien se partenaires que ses adversaires sur place.

Dommage, il avait fait l’effort de regarder et de chercher du soutien, mais bon, le gaillard est rapide et les garçons n’ont pas trop encore l’habitude du jeu sans ballon.

Cela va venir, car nous avons vu des attitudes très intéressantes dans les matchs à 5, notamment d’Axel, Titouan, Lilian et Lorenzo. Nolan, Jocelyn et Julien n’ont pas démérité non plus. Le ballon a circulé, prouvant que oui, messieurs les éducateurs : le jeu au toucher est salutaire.

Ils prennent deux essais pour cause d’un petit manque d’agressivité qui les empêche de s’interposer contre l’adversaire lancé. C’est tout à fait normal pour un premier match de rugby.

Ils n’ont bénéficié de peu de munitions à jouer et se sont pourtant retrouvé à deux doigts d’égaliser après que Matthys (encore lui) récupérant le ballon sur une bonne défense de Lorenzo et Titouan, nous fasse une longue traverse pour aller lancer Mady, parfaitement démarqué et seul sur son aile. Hélas, la traverse – comme souvent – s’était soldée par un beau tampon dans les côtelettes du porteur de balle (Mathys donc) qui a dévié sa passe en-avant. En avant d’autant plus préjudiciable que Mady aux jambes de feu était lancé et sans le coup de sifflet, cela allait à dame.

Assez physique, l’équipe non profilée de Choisy a marqué son terrain avec un mordant que nos garçons découvraient. Jocelyn pour qui ces joyeusetés n’étaient pas terra incognita, se souviendra un petit moment du passage en force avec raffut à la gorge dont il a été victime. Julien a pris un plaquage haut, mais les garçons ne se sont pas démotivés et, au contraire, ont resserré les rangs.

Un premier match en guise de baptême très encourageant donc.

Tous les garçons, mis dans un groupe finalement assez homogène ont touché des ballons.

L’expérience sera à rééditer en match, avec cette fois-ci la mise en place d’une organisation de lignes et de postes que nous n’avons pas encore étudiés.

Le champ d’étude est vaste. Mais les dispositions des garçons sont particulièrement prometteuses.

 

Pour le match des profilés, je ne vous le cache pas, j’attendais un peu mieux de l’adversaire dont le sérieux de joueurs, lors des exercices m’avait fait une favorable impression.

Ce qui leur a manqué, à Choisy, peut-être, était justement ce côté farfelu et pour tout dire « chien fou » de nos joueurs profilés qui, emmenés par nos premières années déchaînés, avaient clairement des fourmis dans les jambes.

Alors nous avons assisté à un florilège systématique d’agression de la ligne d’avantage, de coups de pieds par-dessus et prolongation au pied et d’attaques à tout va.

Pour couronner le tout, les garçons de Choisy, pour le peu de ballons qu’ils avaient sont tombé sur la muraille deuxième année, plus sage, plus posée et redoutablement efficace. Clairement, Sofiane, Gurwan et Nathan avaient érigé les barbelés, non sans – j’imagine – une petite arrière pensée revancharde à l’idée de solder les comptes ouverts sur Julien et Jocelyn. Donc, histoire de marquer leur territoire Maxime et Gurwan y sont allé de leur passage en force je te mets un cul au passage, qui malgré la forte réprimande, aura eu pour principale conséquence de faire éviter à l’adversaire la zone du terrain où ces deux-là opéraient.

Il en a résulté un empalement systématique sur les barbelés Sofiane et Nathan permettant à Noé de lancer les chevaux avec Cédric, Shangaï puis la Hussette.

Et quand, par hasard, ils échappaient au mur, ralentis, peu soutenus, l’adversaire devait encore se farcir les chapardages de ballon d’Ito, geste d’ordinaire proscrit depuis la fin des U8, mais qu’il a perfectionné et raffiné au point d’en faire une spécialité, en un contre un, hop t’as le ballon dans tes bras, ben non, il y est plus, grouille Noé, on se barre, courre, courre ! Et les deux garçons de partir comme des dératés poursuivis par la patrouille s’échangeant le ballon, redoublant les passes entre eux (jamais un en avant), filant tout droit, non à droite, puis à gauche, vers la touche, te le montrant à l’adversaire ce ballon et hop l’est plus ici, l’est là bas, à non, je l’ai encore ! Et tadaaa : c’est Nathan qui a marqué !!! Hé, hé…

Merci à ces garçons de nous avoir rappelé à nous autres éducateurs, que le rugby est avant tout un jeu et qu’il faut s’y amuser, quitte à tenter le tout, ce qui entraîne parfois le n’importe quoi.

Surtout, comme quand l’a remarqué Ito : « ils sont bêtes, ils couvrent pas l’arrière ! Y’a qu’à y envoyer le ballon au pied, y’a jamais personne… » Hop : Essai ! Et pour bien faire, 2 fois le même…

 

Car non, Monsieur Bernard Laporte, si le XV de la Pintade n’est pas bon depuis des lustres, ce n’est pas parce qu’à l’école de rugby on apprend aux gamins à bugner des boucliers !

 

Les enfants – et même nos grands enfants de U12 – ils ne foncent pas de gaieté de cœur dans des tas. Au contraire, ils veulent s’amuser comme des apprentis magiciens, aller s’engouffrer dans les espaces vides avec le vent qui leur plaque les cheveux sur le crâne et filer comme des voleurs de pommes coursés par le pégu du coin, propriétaire des arbres fruitiers en question et qui vocifère, là derrière, « VINDIOU DE VINDIOU REVIENS LA QUE J’T’EN COLLE UNE ! » et qui dans un instant, va vous balancer son sabot à la tête. Mais trop tard, toi, les copains et les fameuses pommes, vous vous êtes esbignés vers la rivière et bien malin qui va vous chopper !

 

Et c’est comme ça que nos garçons ont joué samedi dernier.

Comme des joueurs de chiffon (c’est un compliment). Ce n’était pas conventionnel, certes, cela aura laissé Coach Riou dubitatif (à par les cartouches de Sofiane et de Gurwan, bien sûr). Mais au moins, à ce jeu de cache-cache géant : on s’est bien marré.

Cinq essais à zéro (Nathan, doublé d’Ito, Gurwan et Shangaï)

 

Alors, soyons clair. Ça ne se passera pas tous les samedis de la sorte.

On prendra des volées monumentales. Forcément, on se retrouvera dans le costume de Choisy de samedi dernier, peut-être même par ces mêmes Choisy.

Il va falloir structurer tout ça, évidemment.

 

Mais surtout, surtout, à nous entraîneurs, il incombe de leur préserver cette fraîcheur, cette spontanéité et cette joie du rugby pétillant, qui te fait rigoler avec les copains dans la victoire, mais aussi – et plus pertinemment peut-être – te gardera l’espoir bien au chaud dans la défaite, serre les dents, on tient, avec la certitude de jours meilleurs.

 

Samedi prochain, justement : du velu !

On va à Combs et on y retrouvera Yerres.

 

Julien Pomel

Le RCPB vous réserve un beau programme pour ce weekend …

Le weekend s’annonce chargé pour nos joueurs, leurs éducateurs et dirigeants.

  • LOISIRS

Nos Loisirs ouvriront bal dès ce Vendredi 12 octobre en disputant un match amical contre « Les ptits Gris d’Ozoir » sur leurs terres (OZOIR-LA-FERRIERE) à 20h30.

  • EDR ( U6 à U12)

Le Samedi 13 octobre, après-midi, l’ensemble des équipes de l’EDR se rendra à Combs la Ville pour un plateau amical, afin que les enfants puissent jouer avant les vacances.

Rendez-vous à 13h45 directement au RMCS, rue de Varenne, 77380 COMBS-LA-VILLE.

  • U16

Ce même jour, nos U16 joueront à X  leur tout premier match amical de la saison face au Stade OL Rosneen (Rosny-sous-bois). Rendez-vous à 15h à PIRONI.

  • U14

Nos U14, de leur côté vivront leur quatrième brassage face à Ballancourt et Gif-sur-Yvette. Venez les encourager à 14h à YERRES.

Et comme rien ne les arrête, notez dès à présent leur participation au Tournoi de Beauvais le samedi 20 octobre regroupant toutes les catégories de l’EDR.

  • U19

Nos Juniors quant à eux, clôtureront les festivités avec un match de brassage face à l’UBM ce Dimanche 14 octobre à PIRONI à 10h.

 

Bien entendu nous comptons sur votre soutien à tous et votre présence pour venir encourager nos joueurs tout au long de ce weekend.

Bon courage à tous ! 

Le RCPB

Découvrez les résultats du weekend !

Retrouvez l’intégralité des résultats du weekend pour nos U14 et nos U19.

 

  • Super weekend pour nos U14

Victoires remarquables de l’équipe profilée 2° année  qui a remporté ses deux matchs contre Massy 1 et Marcoussis 1.

Face à Marcoussis, nos joueurs ont inscrit 16 essais à 3 et face à Massy 1, 9 essais à 1 !! A noter qu’il y avait 6 joueurs du RCPB sur 12 !

Nos 1ère année quant à eux, ont réalisé un très bon match contre Marcoussis 2 en s’imposant sur le score de 21 à 0. En revanche ils se sont inclinés face à Massy 2 sur une lourde défaite (13 à 2). Dans cette équipe, 3 joueurs du RCPB étaient présents sur la feuille de match.

 

Les joueurs des deux équipes ont montré de grandes qualités techniques et surtout de grosses capacités défensives pour l’équipe profilée. 

 

 

Félicitations à vous ! 

 

  • Du côté de nos U19

Le réveil fut matinal ce dimanche pour nos U19 qui ont dû se lever tôt  pour affronter un adversaire de taille : Meaux.

Malgré un gros combat livré, la victoire ne fut pas au rendez-vous. Toutefois le score fut « maîtrisé » (22 – 3) et aucun point ne fut encaissé en seconde mi-temps !

Il s’agit là d’un 2ème match pour nos Grands qui ont réalisé de gros progrès comparé au match de dimanche dernier.

C’est très encourageant et bravo à eux pour leur engagement face à une équipe qui alimente un groupe sénior en Fédéral 2.

Respect les jeunes et bravo aux éducateurs qui les font progresser

Bravo à vous ! 

Retour sur la première journée « Atelier » pour l’EDR

Le RCPB recevait ce samedi 6 octobre les équipes de l’EDR du club de Créteil-Choisy pour une « Journée Atelier ».

 

Nos U6 et U8 réunis

 

Les équipes U6, U8, U10 et U12 des deux clubs ont ainsi pu profiter de cette magnifique journée ensoleillée pour effectuer à Pironi, des ateliers les préparant aux futurs plateaux.

 

 

 

 

Respect des consignes de jeu et sécurité, tel était le fil rouge de cette séance.

 

Côté sportif, les groupes et le niveau de jeu commencent à se constituer et sont en excellente voie.

Nos U12 prennent la pose

 

Au total, plus d’une centaine de joueurs étaient présents pour échanger, s’exercer tout en s’amusant. Car ne l’oublions pas, le principe est avant tout, de prendre du plaisir !

 

Les U10 du club de Créteil-Choisy et du RCPB aux anges

 

 

 

 

 

 

 

Les enfants étaient heureux, ils ont pris du plaisir et sans bobo, c’est top !

 

 

 

Un grand BRAVO et surtout MERCI à l’ensemble des éducateurs, des dirigeants, des parents et des joueurs des deux clubs pour ces échanges et ce superbe après-midi !

Vos dirigeants et éducateurs